• À Venir

  • Actuellement

  • Année 2015

  • Année 2014

  • Année 2013

  • Année 2012

  • Année 2011

  • Année 2010

  • Actuellement

    Julie Morel

    Du 18 avril au 17 mai 2015

    A.F.K. (Away from keyboard)

    Vernissage : vendredi 17 avril à 18h30
    Accès libre

    Commencée en 2013, cette recherche plastique s’attache à explorer les conditions de production d’objets artistiques produits à l’époque du post-internet, celle de la prolifération du réseau.
    A.F.K., acronyme de Away From Keyboard – loin du clavier – renvoie à ces moments où les internautes sont loin de l’écran et laissent un message pour marquer leur absence aux autres. Choisir ce titre c’est envisager les œuvres d’art sous des modalités de versions plutôt que de séries, de flux plutôt que de matrice et d’occurrences, d’absence plutôt que de matérialités systématiques. Développée tour à tour dans divers lieux (galerie, internet) et supports (électroniques, éditions papier, dessins, dispositifs et installations), cette investigation se figera le temps d’une exposition dans l’espace du Project Room du Quartier avant de réintégrer un état non-formalisé.
    Suivre l’évolution du projet sur son blog

    Julie Morel se définit volontiers comme une artiste du net, appréhendé à la fois comme l’espace, l’objet et le média de ses créations. Elle y développe et y ancre le récit de son œuvre, qui se tisse au jour le jour dans les ramifications de ses multiples projets de recherche, de création et de commissariat.
    Elle prépare actuellement un projet au Louisiana State Museum (Nouvelle Orléans) sur les espaces neutres - marqueurs sociaux et raciaux de cette ville, post-Katrina.
    Elle expose régulièrement son travail en France ou à l’étranger, dans des institutions (Centre Pompidou, Glasgow Sculpture Studio, Centre d’art de Neuchâtel, le BBB Centre d’art Toulouse…) ou des structures indépendantes (White Space Zürich, Le bon accueil Rennes, Basekamp Gallery Philadelphie…).
    Chargée de cours à l’Ensba de 2001 à 2003, elle enseigne aujourd’hui à l’EESAB et a été invitée dans nombres d’institutions en France et à l’étranger (Science Po. Paris, University South Florida, Columbia University, UQAM) pour présenter son travail et enseigner. 
    Elle travaille ponctuellement avec la galerie Marks Blond (Berne, Suisse).

    A.F.K. a bénéficié de l’aide du CNC (DICRÉAM - Dispositif pour la création multimédia et numérique).