• À venir

  • Actuellement

  • Année 2016

  • Année 2015

  • Année 2014

  • Année 2013

  • Année 2012

  • Année 2011

  • Année 2010

  • Année 2009

  • Année 2008

  • Année 2007

  • Année 2006

  • Année 2005

  • Année 2004

  • Année 2003

  • Année 2002

  • Année 2001

  • Année 2000

  • Année 1999

  • Année 1998

  • Année 1997

  • Année 1996

  • Année 1995

  • Année 1994

  • Année 1993

  • Année 1992

  • Année 1991

  • Appel à témoins

    24 octobre 2003 - 4 janvier 2004

    Samedis 8 novembre et 13 décembre 2003 à 14h30
    Visites commentées de l’exposition

    gratuit sur présentation du billet d’entrée

    Initiation à l’histoire de l’art du XXe siècle - Cycle de 3 conférences
    Tactiques média et cyber guérilla

    par Nathalie Magnan, critique d’art, réalisatrice de sites web, enseignante à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Dijon
    De plus en plus nombreux, les artistes investissent les médias et agissent dans le champ social. Les années 70 ont vu renaître l’utopie de l’interactivité avec la vidéo ; aujourd’hui, l’euphorie entoure Internet qui nous promet un avenir libérateur, tout récepteur étant un émetteur potentiel. Nathalie Magnan explique en quoi ces promesses ne tiennent pas à l’efficacité des nouvelles technologies mais bien à l’utilisation tactique que certains font de ces outils.
    tarifs conférence

    Jeudi 6 novembre 2003 à 20h30
    Les années 70 : petite histoire de l’art engagé

    Dès les années 60, les artistes s’attachent à démonter les mécanismes du pouvoir médiatique. Dans les années 70, certaines formes d’engagement politique, impensables hors d’une démarche artistique, voient le jour : Agit-prop, situationnistes, vidéo féministe…

    Jeudi 20 novembre 2003 à 20h30
    Question d’accès, question de diffusion, question d’images

    À la fin des années 80 aux USA, les artistes infiltrent les médias. La télévision est un terrain d’action privilégié. Des réseaux indépendants d’accès public émergent. Ils y développent des discours alternatifs à la propagande d’État, notamment d’autres images de la guerre du Golf (91).

    Jeudi 27 novembre 2003 à 20h30
    Fin de siècle, début d’une ère : tactiques média

    Les outils de la communication sont maîtrisés et les moyens de la diffusion accessibles par le net. Les tacticiens des médias – lesquels ne sont pas tous des hackers – renversent les rapports de forces, jouent avec l’identité, la propagande et les formes de légitimité.

    Vendredi 12 décembre 2003 à 14h30
    La visite couplée avec le musée des beaux-arts : L’art par les chemins de traverse

    Au fil d’une visite de deux heures qui commence au musée des beaux-arts pour se poursuivre au Quartier, des ponts sont jetés entre les collections historiques et les œuvres contemporaines.
    Que l’art traite de l’histoire et de son actualité n’est pas un phénomène récent. Cette visite couplée est l’occasion d’étudier, à travers les œuvres du musée et celles de l’exposition Appel à témoins, la manière dont les artistes d’hier et d’aujourd’hui abordent les événements qui leur sont contemporains.
    Intervenants : Jean-Philippe Brumeaux, animateur du patrimoine et conférencier au musée des beaux-arts de Quimper, Alice Guybert, médiatrice culturelle du Quartier.
    tarif 5,60 €, réduit 4 € (abonné, étudiant - de 26 ans, demandeur d’emploi)

    Mardi 13 janvier 2004 à 20h30
    Soirée Eyal Sivan
    aux Studios du Chapeau Rouge

    Eyal Sivan, cinéaste israélien, s’est engagé depuis une quinzaine d’années dans la production et la réalisation de documentaires. Ses films traitent de la manipulation, dans un but politique, de la mémoire des peuples. Il a notamment travaillé sur les génocides du Burundi, en Serbie et plus particulièrement autour du conflit israélo-palestinien. Cette soirée sera l’occasion d’une rencontre avec le cinéaste, qui présentera Itsembastemba-Rwanda, un génocide plus tard (1996), court métrage réalisé au Rwanda après les massacres de 1994, et son dernier film : Route 181, fragments d’un voyage en Palestine-Israël (2003). Pour ce film, Eyal Sivan et Michel Khleifi, cinéaste palestinien, ont suivi le tracé d’une frontière fictive « la route 181 » qui devait partager la Palestine en deux États, en 1947. Ce partage a entraîné la guerre israélo-arabe dont on ne voit toujours pas la fin.
    Cette soirée est réalisée en collaboration avec l’association Gros Plan et l’École supérieure des beaux-arts de Cornouaille.




    //pour gérer l'ouverture du menu de gauche, on cherche l'article lié