• À venir

  • Actuellement

  • Année 2014

  • Année 2013

  • Année 2012

  • Année 2011

  • Année 2010

  • Année 2009

  • Année 2008

  • Année 2007

  • Année 2006

  • Année 2005

  • Année 2004

  • Année 2003

  • Année 2002

  • Année 2001

  • Année 2000

  • Année 1999

  • Année 1998

  • Année 1997

  • Année 1996

  • Année 1995

  • Année 1994

  • Année 1993

  • Année 1992

  • Année 1991

  • Jean-Michel Sanejouand

    26 janvier – 23 mars 2008

    “Question Sculptures”

    [English Below]
    Jean-Michel Sanejouand : Questions Sculpture
    France 1934, vit à Vaulandry
    Depuis ses premières expositions à partir de 1964 jusqu’à la rétrospective de son œuvre en 1995 au Centre Georges Pompidou, l’intérêt qu’ont suscité les recherches plastiques de Jean-Michel Sanejouand ne cesse de croître.
    En réaction à l’hégémonie de la peinture abstraite, Jean-Michel Sanejouand entreprend au début des années 60 des travaux qui utilisent des objets de la vie quotidienne.
    Ainsi naissent les premiers Charges-objets qui initient la réflexion de l’artiste sur l’espace, la relation entre la sculpture et la peinture, entre le statut de l’œuvre et le système muséal.
    Ces questionnements constituent le fil conducteur pour toutes les étapes de l’œuvre de Sanejouand. Ils accompagnent les Charges-objets (1963-1967), les Organisations d’espaces (1967-1974), les Calligraphies d’humeur (1968-1978), marquent son retour à la peinture avec les Espaces-peintures (1978-1986) et revendiquent la liberté d’expression des Sculptures (à partir de 1989) et des Espaces-critiques – série de peintures autoréférentielles, inaugurée en 2002.
    Chacune de ces périodes correspond en effet à une prise de position radicale qui bouscule le système des genres en convoquant tour à tour, la peinture, la sculpture, le ready made ou l’installation. Précédant souvent l’actualité de différents mouvements artistiques (l’art conceptuel, le minimalisme, le land art, Support-Surface, etc.), l’itinéraire artistique de Jean-Michel Sanejouand est une remise en cause formelle permanente de l’art de la deuxième moitié du XXe siècle.

    Jean-Michel Sanejouand
    France 1934, lives in Vaulandry
    Jean-Michel Sanejouand’s experiments with form have been the focus of increasing critical attention from his earliest exhibitions in 1964 to the retrospective of his œuvre at the Georges Pompidou Center in 1995.
    In the early 1960s, Jean-Michel Sanejouand reacted against the hegemony of abstract painting by using everyday objects in his works. This gave rise to the first Charges-objets, which played a part in developing his considerations on space, the relationship between sculpture and painting, and the status of the work and the museum system. These issues represent an ongoing thread throughout the various periods of Jean-Michel Sanejouand’s œuvre. They are present in Charges-objets (1963-1967), Organisations d’espaces (1967-1974), and Calligraphies d’humeur (1968-1978). They mark his return to painting in Espaces-peintures (1978-1986) and lay a claim to freedom of expression in his Sculptures (from 1989) and Espaces-critiques – a series of self-referential paintings begun in 2002.
    Each of these periods corresponds to a radical position which challenges the system of genres by drawing on painting, sculpture, ready-made art, and installations in turn. Jean-Michel Sanejouand’s artistic journey, which has often foreshadowed developments in various artistic movements such as conceptual art, minimalism, land art, Supports/Surfaces, and so on, is a conwstant challenge to the forms taken by art in the latter half of the 20th century.


    Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand Jean-Michel Sanejouand

    Autour de l'exposition