• À venir

  • Actuellement

  • Année 2014

  • Année 2013

  • Année 2012

  • Année 2011

  • Année 2010

  • Année 2009

  • Année 2008

  • Année 2007

  • Année 2006

  • Année 2005

  • Année 2004

  • Année 2003

  • Année 2002

  • Année 2001

  • Année 2000

  • Année 1999

  • Année 1998

  • Année 1997

  • Année 1996

  • Année 1995

  • Année 1994

  • Année 1993

  • Année 1992

  • Année 1991

  • Léa Lublin

    27 avril - 31 août 1995

    "Mémoire des lieux - Mémoire du corps"

    Si l’on devait définir la pratique de Léa Lublin, au sein de la création contemporaine, on serait tenté de dire qu’elle appartient à la famille des artistes conceptuels. L’activité intellectuelle étant en effet la donnée première d’un ensemble de propositions dont les motivations essentielles consistent à interroger, explorer et au besoin provoquer les différents niveaux de perception que nous pouvons avoir des images et des démarches liées à l’histoire de l’art. Une activité intellectuelle donc, mais que l’artiste concrétise toujours par des structures éminemment visuelles destinées à solliciter le regardeur. « Dans aucune de mes œuvres, dit Léa Lublin, il n’est question de détruire les images existantes. Au contraire je tente de montrer que dans toute construction de l’imaginaire occidental existe un réseau de sens oblitéré ». Ainsi installations, reproductions photographiques à la technique sophistiquée, caissons lumineux, inscription de mots et de signes ou encore utilisation des données de l’informatique fonctionnement comme autant de mises en espace et en perspective qui tendent à rendre » lisible » ce que nous considérons trop souvent comme seulement « visible ».


    Vue de l'exposition Vue de l'exposition Détail Détail Détail Vue de l'exposition

    Autour de l'exposition