• À venir

  • Actuellement

  • Année 2016

  • Année 2015

  • Année 2014

  • Année 2013

  • Année 2012

  • Année 2011

  • Année 2010

  • Année 2009

  • Année 2008

  • Année 2007

  • Année 2006

  • Année 2005

  • Année 2004

  • Année 2003

  • Année 2002

  • Année 2001

  • Année 2000

  • Année 1999

  • Année 1998

  • Année 1997

  • Année 1996

  • Année 1995

  • Année 1994

  • Année 1993

  • Année 1992

  • Année 1991

  • Yuri Leiderman

    24 janvier 2004 - 4 avril 2004

    Samedis 31 janvier et 13 mars à 14h30 (1h)
    Visite commentée de l’exposition

    gratuit sur présentation du billet d’entrée

    Mercredi 18, jeudi 19, vendredi 20 février 2004
    Stage de formation tout public
    L’artiste et son époque

    Comment vivent et travaillent les artistes ? Quel statut ont-ils dans la société, au passé comme au contemporain ? Si toute œuvre d’art témoigne de son époque, elle résulte avant tout d’une position déterminée de son créateur vis-à-vis des traditions plastiques, des valeurs morales et esthétiques dominantes, du contexte historique de sa production. Entre la célébration, l’ironie ou le rejet, les attitudes sont multiples et composent différentes images sociales de l’artiste.
    Intervenants : Jean-Philippe Brumeaux, animateur du patrimoine et conférencier au musée des beaux-arts, Nathalie Gallissot, conservatrice adjointe au musée des beaux-arts de Quimper, Alice Guybert, Amélie Hay, médiatrices culturelles du Quartier, intervenants extérieurs (sous réserve)
    Ce stage de formation est lié à l’exposition Yuri Leiderman, au Quartier, et aux collections du musée des beaux-arts de Quimper. Organisé par le Quartier avec la collaboration du musée des beaux-arts, il est ouvert à tous.
    stage limité à 20 personnes
    tarif 27,45 €, réduit 13,75 € (abonné, étudiant - de 26 ans, demandeur d’emploi)
    date limite d’inscription : le 30 janvier 2004

    La vie d’artiste - Cycle de trois conférences
    Célébrés, aidés ou ignorés, comment et de quoi vivent les artistes ? Comment se construisent les œuvres et les réputations ? Trois conférences tentent d’éclairer ces questions.
    tarifs conférence

    Mardi 2 mars 2004 à 20h30 : La figure de l’artiste au XXème siècle
    par Jacinto Lageira, enseigne l’histoire de l’art et l’esthétique à l’École des beaux-arts du Mans et à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne
    Illuminé, maudit, bohème, rêveur, la figure de l’artiste n’est pas une figure commune à toutes les époques. Au XXème siècle, toujours chargée symboliquement, elle se démultiplie en autant de rôles que les artistes assument ou refusent. Jacinto Lageira évoque quelques figures mythiques qui ont marqué le siècle (Duchamp, Warhol) et d’autres plus proches.

    Mardi 9 mars 2004 à 20h30 : La construction de la notoriété
    par Itzhak Goldberg, maître de conférence à l’Université de Paris X Nanterre, enseigne l’histoire de l’art
    Certaines œuvres bénéficient d’une immense reconnaissance. Marquant l’histoire, la réputation de ces artistes traverse le temps et les frontières. Pour Itzhak Goldberg, la notoriété est une construction qui tient à de multiples facteurs. Il en analyse le phénomène à travers les œuvres de trois artistes de l’avant-garde russe : Kandinsky, Malévitch et Jawlensky.

    Mardi 16 mars 2004 à 20h30 : Profession artiste
    par Catherine Elkar, directrice du Frac Bretagne
    La condition d’artiste n’est pas la même pour tous. Certains vivent de leur art, d’autres non. Célèbres ou méconnus, jeunes ou matures, avec ou sans galerie, ils développent leur pratique en Bretagne ou dans d’autres régions de France, en Europe ou aux États-Unis. Catherine Elkar témoigne du parcours de plusieurs de ces artistes représentés dans la collection du Frac.

    Vendredi 26 mars 2004 à 14h30
    Visite couplée avec le musée des beaux-arts : Enquête de sens

    Au fil d’une visite de deux heures qui commence au Quartier pour se poursuivre au musée des beaux-arts, des ponts sont jetés entre les collections historiques et les œuvres contemporaines.
    Le temps d’une exposition, l’artiste russe Yuri Leiderman transforme le Quartier en une installation déroutante, gigantesque machine à produire des interprétations multiples. Cette visite couplée est l’occasion de confronter son travail à certaines œuvres conservées au musée des beaux-arts dont le sens, caché ou oublié, devient propice à la discussion. On observera comment le contexte historique et l’accrochage s’infiltrent dans les différents niveaux de lecture de l’œuvre.
    Intervenants : Jean-Philippe Brumeaux, animateur du patrimoine et conférencier au musée des beaux-arts de Quimper, Alice Guybert, médiatrice culturelle au Quartier.
    tarifs 5,60 €, réduit 4 € (abonné, étudiant - de 26 ans, demandeur d’emploi)




    //pour gérer l'ouverture du menu de gauche, on cherche l'article lié